Le cumul de fonction par le nouveau PM : Le Mali actuel a-t-il besoin d’un super Premier ministre ?

by / 0 Comments / 16 View / mercredi 22 mai 2019

Le nouveau gouvernement du Mali conduit par le docteur Boubou Cissé est composé de 38 membres. D’ores et déjà, il faudrait noter que beaucoup de Maliens trouvent cette nouvelle équipe gouvernementale assez particulière. Et parmi ses particularités figure en bonne position le cumul des fonctions de premier ministre et de ministre de l’Économie et des Finances par le docteur Boubou Cissé. Voilà une décision politique qui attire l’attention de plus d’un Malien qui se demandent si le Mali d’aujourd’hui a besoin d’un super premier ministre.

Le Mali actuel a-t-i besoin d’un super premier ministre ? Qu’est-ce qu’une telle décision pourrait signifier ? A travers une analyse que nous voulons pertinente, nous allons tenter d’apporter des éléments de réponse à ces préoccupations.

La crise économique du Mali

Depuis plus de sept ans, le Mali traverse une crise polico-sécuritaire qui affaiblit carrément son économie. En effet, il n’est plus à démontrer, depuis l’éclatement de la crise tentaculaire en 2012, que le Mali traverse une situation économique assez larmoyante. Face à cette situation, nous pensons qu’au lieu de confier le poste de ministre de l’économie et des finances à un homme qui occupe déjà la tête du gouvernement, que nous devrions plutôt confier ce portefeuille ministériel stratégique à un autre cadre dont les compétences sont avérées. Loin de nous toute intention de remettre en cause les compétences de l’éminent économiste qu’est le docteur Boubou Cissé, mais nous pensons que ses responsabilités, en tant que premier ministre d’un pays aussi « souffrant » que le nôtre, sont assez lourdes pour en rajouter d’autres encore.

Par ailleurs, en cumulant les fonctions de premier ministre et de ministre de l’économie et des finances, cela pourrait affecter le bon fonctionnement des deux postes et amener ainsi une espèce de lourdeur dans leur gestion. Si nous étions dans un autre pays on aurait pu le comprendre, mais eu égard au contexte de notre pays il est difficilement concevable qu’un ministre cumule ces deux fonctions assez stratégiques.

Le docteur Boubou Cissé est-il le seul capable de conduire l’économie et les finances ?

D’autre part, le fait de confier la tête du ministère de l’Économie et des Finances à la seule et même personne du docteur Cissé, premier ministre, pourrait être perçu comme une insulte à l’égard du peuple malien. En effet, personne ne saura nier que les experts en économie pullulent au Mali. De ce fait, donner le portefeuille des finances et de l’économie au premier ministre pourrait être mal appréhendé à juste titre ; c’est comme si on minimisait les qualités des intellectuels maliens ayant pourtant toutes les compétences nécessaires pour diriger le ministère en question. Voilà pourquoi nous pensons que le cumul des deux fonctions par un seul homme est une insulte pour un peuple qui ne manque pas de ressources humaines de qualité.

Ce cumul de fonctions par le PM doit-il continuer ?

Nous pensons que le cumul des deux fonctions susmentionnées par le docteur Boubou ne devrait pas perdurer pour le bonheur même du Mali, car ni le contexte politique, ni la situation économique du pays ne le permettent pas. Et comme « il n’est jamais trop tard pour bien faire », nous osons espérer que le président de la république et son premier ministre reviendront très vite sur cette décision afin de corriger ce que nous percevons comme une erreur assez grave.

Nous affirmons que nul n’est indispensable dans la gouvernance d’une nation, d’ailleurs le cimetière est rempli de gens qui se croyaient indispensables à ce pays, donc chacun doit avoir sa chance, c’est-à-dire la possibilité d’apporter sa pierre, aussi petite soit-elle, à l’édifice national.

Souleymane TANGARA: MIDI INFO

Your Commment

Email (will not be published)