RENOUVELLEMENT DU BUREAU DU CNJ EN NOVEMBRE PROCHAIN : La candidature du Président du Mouvement des Chômeurs du Mali

by / 0 Comments / 4 View / lundi 29 juillet 2019

La grande faitière de la jeunesse malienne s’apprête à élire un nouveau  président au cours d’un congrès devant se tenir les 26, 27 et 28 Novembre 2019 à Ménaka.  Le président du Mouvement des Chômeurs du  Mali (MODEM) a déclaré sa candidature ce week-end au cours d’un  point de presse à  la Maison des Jeunes. M. Mahamane Ibrahim, puisque c’est de lui qu’il s’agit, était pour l’occasion, entouré des potentiels candidats du  mouvement au niveau des 6 Communes du District de Bamako.

Au cours de cette annonce de sa candidature, le président du MODEM  a  tout d’abord tenu à  rassurer ses soutiens qu’il  répond à tous les critères  obligatoires pour être  candidat  au poste de président du Conseil  National des Jeunes.  Sa candidature est motivée par  son expérience au sein du CNJ et ses capacités à résoudre  les maux de la jeunesse. ‘’Nous pensons que tous les problèmes du Mali  sont liés  au manque d’emploi  de la jeunesse…  Nous nous proposons de  résoudre le problème au bout de 06 mois, si nous venons à être élu président,  faute de quoi, nous  allons rendre notre démission’’, a soutenu M. Mahamane Ibrahim.

Et d’ajouter  que pour cela, il a un plan d’actions qui se repose sur trois axes.  Le premier axe porte sur la sécurité et la cohésion sociale. Dans ce volet, M. Mahamane Ibrahim  indique qu’il sera organisé des grandes rencontres  dans toutes les contrées du  Mali  pour déterminer les défis et impliquer les jeunes dans la sécurisation de leur  localité. Il ne s’agira pas ici de les armer ou de créer des brigades d’auto-défenses, mais plutôt de les inciter davantage  à collaborer  avec les forces de l’ordre. ‘’Tous les maliens sont les mêmes, il n’y a pas de différence entre nous et c’est ça que nous devons comprendre ‘’, a ajouté M. Mahamane Ibrahim.

Le second  axe porte sur  l’emploi et  la lutte contre la migration. Le troisième et dernier axe porte sur l’économie. C’est la conjugaison de ces trois volets qui est susceptible de porter fruit  en 6 mois, selon M. Mahamane Ibrahim.  La finalité est de donner espoir à ces milliers de jeunes qui n’en ont plus, a indiqué  le président du MODEM. En ce qui concerne la clarté de l’élection, M. Mahamane Ibrahim regrette qu’un  autre candidat  utilise les moyens de l’Etat pour sa cause. Ce dernier dont  il n’a pas cité le nom  travaille à la primature.

‘’Il faut que  le Premier ministre  nous dise pourquoi cela est possible  ou qu’il dote tous les autres candidats d’un véhicule de l’Etat pour leur campagne’’, a réagi  M. Mahamane Ibrahim,  président du MODEM.

Abdallah SANOGO: LA REDACTION DU MALI

Your Commment

Email (will not be published)