Secteur de l’audiovisuel au Mali : Un déficit de près de 2 milliards FCFA à l’ORTM

by / 0 Comments / 44 View / jeudi 23 mai 2019

Le secteur de l’audiovisuel malien ne se porte pas bien du point de vue de la gestion financière. En plus de l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP) qui a encore du mal à équilibrer ses comptes, l’Office  de la  Radiodiffusion Télévision du Mali (ORTM) est venu s’ajouter à la liste des services sous tutelle du ministère de la Communication dont les comptes sont passés au rouge.

Les limiers du Bureau du Vérificateur Général (BVG) ont pris leurs quartiers à l’Office de la Radiodiffusion Télévision du Mali. La mission a pu découvrir que l’ORTM a enregistré des pertes [financières] cumulées sur plusieurs exercices budgétaires, sous l’ancien Directeur Général (DG) Sidiki N’Fa Konaté et dont le montant est estimé à près de 2 milliards de FCFA. Du moins si l’on en croit nos sources.

Qu’est-ce qui a bien pu entraîner ce déficit dans les comptes de l’ORTM, sous Sidiki N’Fa Konaté? C’est ce que les travailleurs de l’Office de Bozola et les enquêteurs cherchent à découvrir. Selon des syndicalistes bien informés du dossier qui ont pu se confier au journal ‘’Le Nouveau Réveil’’, les enquêteurs entreprennent présentement une sorte « d’audit qui ne dit pas son nom ». De fait, les limiers « demandent » régulièrement des documents additionnels qui devraient permettre de faire la lumière sur ce qui s’est passé ou se trame à l’ORTM. Mais mieux, apprend-on, des responsables de Bozola proches de Sidiki défilent en permanence pour déposer eux-mêmes des dossiers qui leur sont exigés, des compléments d’informations sur certains aspects de la question qui semblent « flous » à la compréhension des auditeurs mandatés à l’ORTM.

Autre chose qui pourrait être appréhendée comme une situation inquiétante, non pas pour l’ORTM uniquement, mais pour l’ancien dirlo de l’Office de Bozola, Sidiki N’Fa Konaté et ses ‘’zombies’’, concerne le recrutement de plus de 300 agents pour le compte de l’ORTM, sans qu’il n’y ait de ressources financières nécessaires pour payer ces recrues. Selon les informations rendues publiques à ce sujet par les travailleurs, l’ancien « prince » de Bozola a fait deux séries de recrutements de plus de 300 agents, avant son départ de l’ORTM et après son retour aux affaires. Autrement dit, ces recrutements ont été effectués, en l’absence du besoin et des ressources financières nécessaires pour la prise en charge des nouveaux agents.

Autre gaffe relevée dans la gestion de l’ORTM sous l’ancien DG Sidiki N’Fa Konaté par les travailleurs porte sur la gestion de 200 millions de francs CFA destinés au renforcement des capacités des travailleurs de l’Office de Radiodiffusion Télévision du Mali. Sur ce pactole, seuls deux agents ont bénéficié d’une formation. Aussi, les syndicalistes précisent que des véhicules ont disparus du parc automobiles de l’ORTM et dont deux minibus ont été retrouvés dans le village de l’ancien ‘’prince’’ de Bozola.

Pour ces faits majeurs dévoilés par les travailleurs de l’ORTM, le  Vérificateur général, veut en cerner les contours pour pouvoir y apporter les réponses appropriées. D’où l’audit, tout à fait officiel, qui a court présentement à l’Office de la Radiodiffusion Télévision du Mali.

Donc, affaire à suivre et à poursuivre.

Mariam Konaré : Nouveau Réveil

 

Your Commment

Email (will not be published)